Ou va l'industrie du disque ?

Publié le par SiD

disque.jpgL'année 2007 restera une année noire pour l'industrie du disque surtout pour les majors car leurs plus grands artistes ( Madonna, Prince, Nine inch nails) les quittent.
Et les artistes diffuse leurs nouveaux morceaux ou albums sur le site Internet et invitent leurs fans à les télécharger comme par exemple radiohead avec leur nouvel album Rainbow qui est téléchargeable et c'est les internautes qui fixe le prix qui peux aller de 0euros jusqu’à x euros.

Cela pose des soucis aux maisons de disques car si l’on va vers une digitalisation de l'industrie du disque la donne changera car un peu comme les logiciels les coûts de productions sont nuls.

Dés qu’il existe un original, le coût de production marginal (a chaque unité supplémentaire) est proche de zéro et il en va ainsi de toutes les suivantes, en clair n'importe qui peut produire ces copies, cela signifie qu'il existe aucune barrière pour la diffusion des morceaux et que la concurrence est parfaitement fluide.

A moins que des droits d'auteurs soient mis en place pour recréer ses barrières on va vers une gratuité des contenus musicaux et la disparition des maisons disques beaucoup de bonnes choses peuvent arriver.

En premier lieu, d’autres sources de revenus peuvent et doivent être exploitées
en particulier les concerts on assiste à une multiplication de tournées, de mettre sur la marché des albums collectors et en version limité.

Les artistes comme les maisons de disques vont commencer à prendre plus en compte le format mp3 ils ne vont plus le considérés comme une source revenu  mais comme un "véhicule" pour promouvoir le cœur de leur offre (les concerts, les éditions spéciales). Un peu comme les radios, les utilisateurs vont être encouragés à télécharger les morceaux et à les diffuser.

Les maisons de disques sont contre cela car ils ont peur de convertir les CD en format mp3, ils craignent de voir la filière passer sous le contrôle des groupes comme Microsoft ou Apple qui détiennent les technologies de distribution de musique en ligne.

La gratuité de la musique n'est pas pour tout de suite car il faudra du temps pour que tous ce met en place comme passer du format CD à celui mp3, d’habituer le consommateur à ne plus acheter de CD, que les artistes, producteurs et maison de disque se mette d’accord,l'industrie du disque se réunira lors du MIDEM (qui est le marché international de la musique ou chaque année, du monde entier, les professionnels de tous les secteurs de la filière disque, édition, spectacle vivant, musique à l’image, Internet et téléphonie mobile  se réunissent pour détecter les nouvelles tendances et développer leurs activités) pour discuter de cela.

Publié dans Musique

Commenter cet article

Maximilien 23/01/2008 20:24

C'est pour quand les prochains articles? Il ne faut pas lacher prise vous etes sur la bonne voie. Courage